Capitalisme, désir et servitude

Il ne s’agit pas d’une énième critique superficielle du capitalisme s’attachant à la monstration des inégalités de revenu. F.Lordon s’attaque aux racines du capitalisme qu’il ne définit pas exclusivement sur le plan économique mais également comme un rapport social d’enrôlement.

Une analyse en profondeur du nouveau régime d’enrôlement des puissances salariales à la lumière d’une anthropologie spinoziste de la puissance et des passions.

Un livre original et intelligent.

 

 

Author: André Y.

Share This Post On
Share This